Lotto Belisol : 7 victoires. André Greipel : 6 / Kenny Dehaes : 1

Accueil

 

  GRAND PRIX SAMYN 2014

Maxime vantomme

 

Article de la DH-les sports

 

Jonas : « on était trop isolé »

 

Misant sur Kenny Dehaes, le sprinteur bruxellois a coincé dans la dernière ligne droite. Jonas l’avait pourtant lancé.

 

« J’ai fait le boulot dans les 4 derniers Km, pour remonter Kenny comme Henderson venait d’attaquer » raconte le wallon. « Ce n’était pas évident, on était isolé sur la fin. Je l’ai lancé au kilomètre et je l’ai lâché à 500m, mais il s’est ensuite retrouvé dans le vent. Je suis quand même content de ma journée, pour ma première course depuis le Qatar.  J’était bien dans le final »

 

 Classement :

1 VANTOMME Maxime RLM les 195,9 km en 4h'36'20''  
2 TSATEVICH Alexey KAT 00:00     
3 BOUHANNI Nacer FDJ 00:00     
10 DERNIES Tom WBC00:00     
16 BILLE Gaëtan WIL 00:00     
23 STASSEN Julien WBC 00:00     
27 CHEVALIER Olivier WBC 00:00     
30 DUFRASNE Jonathan WBC00:00     
36 DEHAES Kenny LTB 00:00      
49 HENDERSON Greg LTB 00:00        
56 MOTTET Florent WBC 00:00           
58 DELFOSSE Sébastien WBC 00:00           
60 PREMONT Christophe WBC 00:00     
68 VAN GENECHTEN Jonas LTB 00:35    
69 VANENDERT DennisLTB 00:35     
84 VALLEE Boris LTB 00:49     
92 BREEN Vegard LTB 00:52     
96 VAN DER SANDE Tosh LTB 01:18   
99 DE BIE Sean LTB 01:26    

  

Interview de la DH les sports du 5/3 

Ici, c’est un sprint avant le sprint"


 5316bc9035704b2d276632c5 

Van Genechten est prêt à bosser pour ses leaders ou à saisir sa chance s'il reçoit carte blanche.

Après le week-end d’ouverture en Belgique, avec l’enchaînement Nieuwsblad-Kuurne, c’est aujourd’hui la première épreuve pro en Wallonie, avec le traditionnel GP José Samyn, du nom du premier lauréat de cette course (appelée GP de Fayt-le-Franc à ses débuts, en 1967), décédé en course deux ans après son succès.

Pour sa 45e édition, ce rendez-vous organisé par Jean-Luc Vandenbroucke et son équipe a légèrement modifié son parcours, puisque le peloton ne va plus s’élancer de Frameries mais bien de Quaregnon. Les Monts de Frasnes seront, par contre, toujours visités en début de course et l’arrivée reste située à Élouges, au terme d’un circuit local usant, avec notamment la côte de la Roquette.

Un profil qui permet aux offensifs d’espérer éviter une arrivée massive, mais qui plaît aussi aux sprinters, qui seront nombreux, ce mercredi. Avec notamment Gérald Ciolek, le dernier vainqueur de Sanremo, mais aussi Nacer Bouhanni et bien d’autres. Dont les Lotto-Belisol. Sans André Greipel mais avec Kenny Dehaes, quatrième ici l’an passé, Greg Henderson et les Wallons Boris Vallée et Jonas Van Genechten.

Après avoir débuté au Qatar, ce dernier reprend en Wallonie, très motivé. "Je suis content de faire leSamyn, une course que j’aime bien et que j’ai souvent disputée", explique le Hennuyer. "Dans mes premières années, j’étais souvent un peu trop court à l’arrivée. Car ici, c’est un sprint avant le sprint pour être bien placé avant la rampe, en montée, de l’arrivée. Mais maintenant, j’ai plus de coffre, un plus gros moteur, et cette arrivée qui n’est pas évidente à gérer me convient bien."

Elle est même un peu comparable à celle du Cerami, où il s’est imposé au sprint l’an passé. "Oui, c’est vrai, même si au Cerami, c’est un peu plus court et un peu plus raide, comme montée", continue celui qui enchaînera vendredi avec les Trois Jours de Flandre Occidentale. "Mais ça me plaît, surtout après un circuit final exigeant, marqué par de nombreuses offensives. J’espère donc être bien. J’ai plutôt bien commencé au Tour du Qatar, avant de bien m’entraîner ces dernières semaines. Avec de bonnes sensations."

Même si, ce mercredi, il sait qu’il devra sans doute jouer la carte du collectif. "Il y a 90 % de chances que je doive travailler pour Dehaes ou Henderson", termine Van Genechten. "Je ne sais pas quel état de forme ils sont. On discutera donc en course. Et si je suis bien, je le dirai." Car, pour sa troisième saison chez Lotto-Belisol, Jonas Van Genechten poursuit les mêmes objectifs que ces dernières années. "Bien travailler pour l’équipe, et saisir ma chance quand j’en reçois l’occasion."

 JULIEN GILLEBERT   LA  DH LES SPORTS

 

 

 

 

 

  
 
 
  
Vous êtes le 25339ème visiteur

Date de dernière mise à jour : 06/03/2014


2086623884-b97307036z-1-20130404184847-000-gp3lqt7o-2-0.jpg 265002-2217010311385-1431434694-2605225-6739492-n-2.jpg

×